Préparons le C1.

Blog proposant des activités et des ressources pour préparer aux épreuves du niveau C1 à l'EOI de Murcia.

02 mai 2013

Le site de Bernard Pivot.

Problèmes de visionnement? Cliquez ici. http://www.tv5.org/TV5Site/dictee/dictee.php

Posté par carmenvera à 16:14 - Orthographe - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    invitation

    Bonjour,

    Journaliste sur l'émission A Nous Deux, présentée par Marijosé Alie sur France O, je me permets de vous contacter pour savoir si vous accepteriez d'enregistrer un court message pour Yasmina Khadra, notre prochain invité.

    Merci par avance de votre réponse.
    Bonne journée

    Marion d'Abrigeon
    06.16.99.10.45

    Posté par d'Abrigeon, 24 septembre 2013 à 12:18
  • un appel du bout du monde

    Bonjour M.PIVOT

    Je m'appelle Françoise Bouquin et je vous écris de Camaret-sur Mer , tout au Bout du Monde !

    En effet, nous sommes une petite association qui réunit toutes les communes de la Pesqu'ile de Crozon

    nous coordonons les animations de la Presqu'ile lors des journées du Téléthon.

    Cette année nous avions imaginé d'organiser une "dictée du Téléthon" avec si possible votre parrainage.

    Pour cela nous vous avons écrit une lettre que nous avons envoyé chez Albin Michel

    Le fait que nous n'ayions reçu aucune réponse de votre part (qu'elle soit positive ou négative!) me fait

    penser que vous ne l'avez pas reçue .Je suis persuadée que si vous l'aviez eue ,vous auriez répondu!

    Aussi , je me permets de vous en renvoyer un exemplaire au JDD en espérant que cette fois vous la recevrez,et

    que vous nous prèterez votre attention!

    Avec tout mon respect !

    F.BOUQUIN





    >>Voicci la lettre:



    > cecile Hugot a écrit :
    > Monsieur Pivot,
    >
    > Ma mémoire ne me trahit pas et je me souviens précisément de tous ces premiers indices, ma difficulté à me relever, à monter un escalier, à courir.
    > C'était en 1994, la naissance d'un interminable parcours de santé.
    > Jusqu'en 2008 où toutes les incohérences passées sont enfin levées par les hommes de l'art. Ils donnent un nom, une histoire à ce qui me ronge doucement.
    > Ma mère n'aura cependant pas attendu cette date pour s'engager auprès de l'AFM Téléthon, elle savait que j'étais atteinte d'une maladie neuromusculaire au même titre que d'autres, enfants, adultes.
    > Moi, il m'a fallu du temps pour admettre que je faisais partie de ce groupe et vouloir en partager le combat.
    > J'ai pleinement conscience du temps et de l'argent qui m'ont été accordé pour que les équipes médicales m'offrent un diagnostic précis, pour autant aucun traitement n'est à ce jour d'actualité. Les enjeux de la recherche grandissent et au vu des avancées amorcées il serait navrant de les freiner voire de les arrêter faute d'argent.
    > C'est un défit chaque année renouvelé pour des milliers de bénévoles qui gambergent de concert pour sensibiliser et mobiliser les donateurs futurs autour d'un événement singulier.
    > Je vous sollicite aujourd'hui pour être des nôtres !
    > La coordination du Presqu'îlethon regroupe une bande d'irréductibles bénévoles de la pointe du Finistère en Presqu'île de Crozon.
    > C'est la bien nommée Mme Bouquin , qui a eu l'idée d'une dictée dont vous seriez le lecteur.
    > Votre légitimité pour ce rôle est l'évidence, c'est bien vous qui avez réconcilié avec la dictée, celles et ceux qui dans leur petite enfance frémissaient à son annonce !
    > Afin de faciliter la logistique d'un tel événement et pour pouvoir envisager de l'étendre à plusieurs villes bretonnes, nous vous proposons une dictée retransmise en simultané par Skype.
    > Quant à la date, la votre sera la notre !
    > J'achève ma lettre en savourant l'audace qui m'aura conduite à accepter la mission de vous écrire et me plait à croire que vous aurez celle d'accepter notre invitation !
    >
    > Bien cordialement,
    >
    > Cécile Hugot.
    >
    > Bonjour M.PIVOT

    Je m'appelle Françoise Bouquin et je vous écris de Camaret-sur Mer , tout au Bout du Monde !

    En effet, nous sommes une petite association qui réunit toutes les communes de la Pesqu'ile de Crozon

    nous coordonons les animations de la Presqu'ile lors des journées du Téléthon.

    Cette année nous avions imaginé d'organiser une "dictée du Téléthon" avec si possible votre parrainage.

    Pour cela nous vous avons écrit une lettre que nous avons envoyé chez Albin Michel

    Le fait que nous n'ayions reçu aucune réponse de votre part (qu'elle soit positive ou négative!) me fait

    penser que vous ne l'avez pas reçue .Je suis persuadée que si vous l'aviez eue ,vous auriez répondu!

    Aussi , je me permets de vous en renvoyer un exemplaire au JDD en espérant que cette fois vous la recevrez,et

    que vous nous prèterez votre attention!

    Avec tout mon respect !

    F.BOUQUIN





    >>Voicci la lettre:



    > cecile Hugot a écrit :
    > Monsieur Pivot,
    >
    > Ma mémoire ne me trahit pas et je me souviens précisément de tous ces premiers indices, ma difficulté à me relever, à monter un escalier, à courir.
    > C'était en 1994, la naissance d'un interminable parcours de santé.
    > Jusqu'en 2008 où toutes les incohérences passées sont enfin levées par les hommes de l'art. Ils donnent un nom, une histoire à ce qui me ronge doucement.
    > Ma mère n'aura cependant pas attendu cette date pour s'engager auprès de l'AFM Téléthon, elle savait que j'étais atteinte d'une maladie neuromusculaire au même titre que d'autres, enfants, adultes.
    > Moi, il m'a fallu du temps pour admettre que je faisais partie de ce groupe et vouloir en partager le combat.
    > J'ai pleinement conscience du temps et de l'argent qui m'ont été accordé pour que les équipes médicales m'offrent un diagnostic précis, pour autant aucun traitement n'est à ce jour d'actualité. Les enjeux de la recherche grandissent et au vu des avancées amorcées il serait navrant de les freiner voire de les arrêter faute d'argent.
    > C'est un défit chaque année renouvelé pour des milliers de bénévoles qui gambergent de concert pour sensibiliser et mobiliser les donateurs futurs autour d'un événement singulier.
    > Je vous sollicite aujourd'hui pour être des nôtres !
    > La coordination du Presqu'îlethon regroupe une bande d'irréductibles bénévoles de la pointe du Finistère en Presqu'île de Crozon.
    > C'est la bien nommée Mme Bouquin , qui a eu l'idée d'une dictée dont vous seriez le lecteur.
    > Votre légitimité pour ce rôle est l'évidence, c'est bien vous qui avez réconcilié avec la dictée, celles et ceux qui dans leur petite enfance frémissaient à son annonce !
    > Afin de faciliter la logistique d'un tel événement et pour pouvoir envisager de l'étendre à plusieurs villes bretonnes, nous vous proposons une dictée retransmise en simultané par Skype.
    > Quant à la date, la votre sera la notre !
    > J'achève ma lettre en savourant l'audace qui m'aura conduite à accepter la mission de vous écrire et me plait à croire que vous aurez celle d'accepter notre invitation !
    >
    > Bien cordialement,
    >
    > Cécile Hugot.
    >
    >
    >
    >
    >
    >

    Posté par téléthon bout du, 21 octobre 2014 à 10:36
  • 100 mots à sauver

    Vous écrivez dans votre livre "100 mots à sauver" : " J'ai écarté de cet ouvrage des adverbes qu'à tort ou à raison je juge aussi disgracieux qu'inutiles, comme bellement ou mêmement..."
    Moi, un beau jour, j'ai lu le Lai du chèvrefeuille de Marie de France. Elle terminait ainsi..
    "...
    Quand il s'est enlacé et pris
    Et tout autour du fût s'est mis,
    Ensemble peuvent bien durer.
    Qui plus tard les veut détacher,
    Le coudrier tue vivement
    Et chèvrefeuille mêmement.
    "Belle amie, ainsi est de nous:
    Ni vous sans moi, ni moi sans vous !"

    J'ai, vous croyant, cherché ailleurs, bêtement, autre chose que "mêmement". Et je me suis souvenu qu'il valait mieux penser que croire. Je pense finalement qu'il n'y a pas plus bel autre mot que "mêmement". Ne croyez-vous pas, vous ?
    SD

    Posté par Sylvie Deutto, 25 février 2015 à 22:14
  • dictee du rotary

    Cher Mr Pivot , bonjour!
    Je ne sais pas par quel miracle nous avons un ami commun ( Frank Popelier), mais toujours est-il que j'ai promis à quelques-uns de mes amis que je vous écrirais....alors je me lance!
    Professeur d'anglais dans l'enseignement supérieur mais également rotarienne active , je me lance cette année dans l'organisation de "La dictée du Rotary" , une action nationale qui a lieu le 19 mars 2016, mais que humblement noue essayons de lancer dans notre région Bordelaise....Nous sommes le Rotary club de Saint Medard en Jalles. La totalité des bénéfices de cette dictée sera dédiée à la lutte contre l'illettrisme. Nous sommes à ce jour encore à la recherche d'une cible.
    Bien entendu je n'imagine même pas une seule seconde que vous puissiez vous déplacer et nous faire l'honneur de votre présence (mais on peut toujours rêver), mais si d'aventure une petite escapade dans le Bordelais vous tentait, ce serait pour nous un grand honneur, et c'est avec joie que nous vous accueillerions dans notre Club pour cet évènement. Laissez-moi continuer le rêve...peut-être même pourriez-vous lire la dictée ...
    En tout cas, je vous remercie déjà d' avoir lu mon message jusqu'au bout, et quelle que soit votre réponse je resterai toujours une de vos grandes admiratrices !
    Bien cordialement,
    Valentine Bottemanne-Torck
    Responsable jeunesse
    Rotary Club de St Médard en Jalles

    Posté par valentine, 11 novembre 2015 à 17:48
  • régle grammaticale

    c'est des choses au lieu de Ce sont des choses, mes oreilles tremblent lorsque les journalistes , les académiciens, et les autres font cette faute , de grâce indignez vous pour corriger ce mauvais français , j'ai 87 ans et un petit CEP, mais je suis malheureuse lorsque j'entends Jean d'Ormesson Bernard Henrii Levy Wuilliam Lemergie blesser la langue Française sincéres salutations Claudette

    Posté par jeanne, 18 février 2016 à 17:21
  • sauvez les mots !

    Cher monsieur Pivot,

    J'ai constaté depuis quelques années que pronom est devenu invariable. laquelle et lesquel(le)s ont disparu du vocabulaire courant et cela fait partie des nombreuses erreurs qui m'énervent quotidiennement.
    Faut-il engager une croisade pour la sauvegarde de ce pronom ,
    très cordialement

    André David

    Posté par André David, 21 mai 2016 à 11:31

Poster un commentaire